Couture,tissus, machine à coudre, surjeteuses et recouvreuses, Christelle Beneytout

Un peu de fil, beaucoup de tissus, une machine à coudre, un soupçon de surjeteuse et de recouvreuse, et beaucoup d'idées et d'envies ...

La surjeteuse

Aujourd’hui un billet simple et efficace, destiné à celles et ceux qui se disent : 
mais c'est quoi une surjeteuse !? 

L'émission Cousu Main de M6 vous en a parlé samedi dernier et sur ce blog, nous parlons très souvent de la surjeteuse. Mais je me suis rendu compte, que jamais, je ne vous avais fait un petit topo, simple et concret de ce qu'était une surjeteuse. 


La surjeteuse est une machine qui peut utiliser jusqu'à 4 fils en même temps, vous la reconnaitrez donc à son porte-bobine pouvant accueillir au moins 4 bobines (ou cônes) de fils. Elle ne remplace pas une machine à coudre, mais elle est complémentaire.


Pas de canette et de logement de canette sur une surjeteuse mais des boucleurs : 2 espèces de crochets métalliques, que l'on appelle boucleur supérieur (pour celui du haut) et boucleur inférieur (pour celui du bas).


La surjeteuse a des couteaux : ils coupent le tissu avant que le point de couture ne se fasse. De ce fait, la surjeteuse travaille toujours le bord du tissu, elle ne peut pas travailler au centre. 


Les principaux points de couture de la surjeteuse  :

- le surjet 3 fils : pour surfiler le bord d'un tissu et éviter qu'il ne s'effiloche.


- le surjet 4 fils : pour assembler et surfiler deux pièces de tissu en 1 seule étape.


- le roulotté : pour finir le bord d'un tissu


- le flatlock : pour assembler en décorant 2 morceaux de tissu






Quelques liens, pour aller plus loin :
http://christellecoud.net/produit/carte-points-couture/


  • Les vidéos d'utilisation de la surjeteuse 




http://www.amazon.fr/gp/product/2212133014/ref=as_li_qf_sp_asin_il_tl?ie=UTF8&tag=jecoudtucoudn-21&linkCode=as2&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=2212133014

Bonne lecture, bonne couture et à très vite,

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

  1. Merci pour tous ces précieux conseils !!!

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce post effectivement efficace! Je comprends mieux à quoi elle sert car il y a aussi la recouvreuse....Bref, j'hésite à m'en acheter une et ça va m'aider, mais j'en voudrais surtout une simple d'utilisation, car ce n'est pas toujours le cas! Béné

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce message spécial surjeteuse, Christelle. Clair et concis, comme j'aime ;)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Christelle,

    Merci pour ce billet fort utile. Pour ma part, j'avais envie de coudre des T-shirts depuis très longtemps. Il y a presque quatre ans, je me suis décidée à acheter une surjeteuse après avoir lu votre livre (excellent!) et j'en suis enchantée. Je couds enfin facilement du jersey et je fais de jolies finitions sur les tissus tissés.

    J'ai une autre question en prolongation de ce billet: quels sont les avantages d'une machine à coudre électronique par rapport à une machine mécanique? J'ai une Husqvarna emerald 116 mécanique, je fais de la couture "utile" sans être limitée par ma machine: habits simples pour moi, petits habits pour mes petits enfants (tous moins de quatre ans) souvent avec des matériaux récupérés, quelques sacs et du linge de maison, je fais par mal de choses avec du jean et autres tissus un peu épais, ma machine fait les boutonnières automatiques et j'ai plus de points qu'il ne m'en faut car je ne fais pas de broderie.
    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    Je voudrais acquérir une surjeteuse et j'hésite bcp entre la Janome 744D et la Pfaff hobbylock 2.5. L'une à un bras libre, l'autre non... notice très clair pour la pfaff plus flou pour la Janome. Tension "automatique" pour l'une manuelle pour l'autre.
    pourriez vous m'aider dans mon choix ? Je suis complètement paumée !
    MERCI PAR AVANCE

    RépondreSupprimer

Articles les plus consultés